Le Design-Thinking dans l’éducation

Entretien avec André Fortin, Psychosociologue et expert en québécois en Design-Thinking.

André  a animé l’atelier de Design-thinking sur l’utilisation efficace de la technologie au service de l’innovation sociale, lors de la semaine de la technologie et de l’innovation sociale.

Il détient une maîtrise en communications axée sur le changement. De 2007 à 2013, il a été chargé de projets puis conseiller en animation créative et innovation sociale à l’Institut du Nouveau Monde (INM) où il a coordonné plus d’une cinquantaine de projets de participation citoyenne. Il a une pratique de 15 ans comme intervenant social, chercheur, travailleur autonome dans des mandats de formation, d’animation, de gestion de projets, d’art social et de conception d’outils diversifiés.

André Fortin
Comment se situe le Design-thinking dans l’éducation?

Le design-thinking est une méthodologie de résolution de problème, selon une approche globale. Elle favorise l’accessibilité de l’information et facilite l’implication de tout le monde, afin de créer des solutions idéales.

Au niveau de l’éducation, le design-thinking est bel et bien utilisé afin d’améliorer le travail des éducateurs et des professeurs. Elle s’inscrit alors dans une approche dynamique et permet une nouvelle façon d’appendre ensemble, de façon cooperative.

Avec le Design-thinking, l’apprenant n’est plus passif dans la transmission de savoir et dans la recherche de solutions ou de réponses à ses questionnnements. Il est aussi acteur et collabore avec l’éducateur et ses pairs dans le processus de reflexion, en utilisant les outils de design-thinking pour matérialiser ses idées.

D’ailleurs, des firmes de consulting s’intéressent de plus en plus à ce sujet, comme Ideo qui mis en place un guide pour les éducateurs afin qu’ils puissent utiliser cette méthodologie dans leur travail et qu’il crée de nouvelles relations, plus égalitaires avec les étudiants.

Comment est-elle appreciée par les apprenants?

Le design-thinking est perçu positivement par les étudiants car il permet d’aborder de façon rapide des problématiques, surtout lorsqu’on a que 2 ou 3h de cours formation à offrir par groupe d’étudiants. Il favorise aussi la reflexion et le consensus plutôt que la confrontation. Il a aussi un aspect ludique qui favorise la créativité des participants et cela est aussi apprécié.

Le design-Thinking est-il applicable partout, y compris dans un un contexte éducatif africain différent du contexte Québecois?

Oui tout à fait. De par son approche collaborative, le Design-thinking est facilement utilisable dans un environnement qui n’est pas trop conceptuel ou formel. Par exemple des outils de design-thinking tels que le prototypage (utilisation d’objet pour décrire les éléments au lieu de mettre des mots) permet à des analphabètes de participer au débat et de collaborer pour trouver des solutions à des problèmes de façon concrète.

Pour en savoir plus:

Firm IDEO: http://www.ideo.com/about/ (en anglais seulement)

Articles sur le design-thinking lors de la semaine de la technologie et de l’innovation sociale 2014: https://kws-forum.org/tag/design-thinking/?lang=fr

Le Design-Thinking:http://designthinkingmovie.com  en anglais seulement)

Design-thinking pour les éducateurs : http://www.designthinkingforeducators.com (en anglais seulement)

Staff

Les articles sous ce profil ont été rédigées par les membres de l’équipe Kongossa Technology. Nous parlons ici en général des sujets liées à la technologie et à l’innovation sociale. Vous pourrez croiser des membres de notre équipe soit à Yaoundé ou à Montréal.