Tendances Innovations sociale en 2016

En 2014, les acteurs du milieu de l’innovation du Québec et du Canada se sont réunis sur le rapprochement de la technologie et des nouvelles idées.

Plusieurs mois et années quels sont les changements et défis auxquels nous faisons face. Des experts du milieu de l’innovation sociale et des technologies ont révélé leurs avis sur cette question.

Quels sont les défis de l’innovation sociale en 2016

Heri RAKOTOMALA

Heri RakotomalalaL’enjeu principal sera l’accueil et l’intégration de réfugiés syriens. Montréal sera à l’avant-plan. Les défis ne manquent pas: besoins matériels immédiats, mais aussi éducation, emploi, santé. Ces réfugiés ont des lacunes au niveau de la langue, les enfants ont arrêté l’école, et ils arrivent en plein milieu de l’hiver.

WeHostRefugees.org est une des plateformes d’innovation sociale à surveiller qui propose aux Montréalais d’accueillir pendant quelques moins une famille Syrienne. Cela permettrait d’accélérer leur intégration sociale. Je suis sûr que beaucoup d’autres plateformes et initiatives verront le jour.

Étant dans le milieu de la technologie, je regarde aussi de près les initiatives comme District3 qui regroupe dans un seul lieu étudiants, entrepreneurs ainsi que des experts. Le tout se fait dans un grand lieu ouvert, où on retrouve sûrement la plus grande concentration d’entreprenariat au mètre carré au Québec! Je pense que bien d’autres organisations tireraient profit à étudier le modèle en détail.

Infographie.1.a-01

KATLEEN FELIX

Kathleen felix

En 2016 les défis sociaux qui devraient avoir la priorité sont l’immigration, l’integration de jeunesse, la santé et la pauvreté. L’espace de l’innovation sociale doit accélérer la banque de savoir et le mentorat.

Comme le public arrive à un niveau de maturité intéressant, nous les innovateurs sociaux pourrons rassembler nos pouvoirs et levier la connectivité internationale.

De plus, la technologie et les plateformes utilisant le crowdsourcing ont besoin de former les alliances comme l’industrie aérienne, pour susciter l’impact positif du crowdfunding ou du crowdsourcing.  

social change and crowdfunding

VINCENT CHAPDELAINE

Vicentchapdelaine-01

Grande question!

Dans la dernière année, j’ai constaté à Montréal une convergence autour du concept d’innovation sociale de la part de nombreux acteurs et communautés qui travaillaient autrefois relativement en vase clos et se disputaient certaines approches, que l’on pense au secteur de l’économie sociale d’un bord, qui défend les structures de gouvernance collectives; ou encore celui de l’entrepreneuriat social, qui priorise l’impact social des entreprises à leur gouvernance; et puis récemment au secteur de l’économie collaborative, qui rassemble les entreprises dont le modèle économique est basé sur la collaboration et l’échange, souvent via des services numériques. Le concept d’innovation sociale est suffisamment englobant et attrayant pour rallier toutes ces communautés entrepreneuriales autour de leur désir commun d’agir positivement sur le monde, et je vois cela très favorablement.

Je crois que les cartes sont maintenant bien placées pour que dans les prochaines années, des efforts concertés soient mis en oeuvre pour travailler à démystifier, voire populariser le concept de l’innovation sociale, un peu comme cela a été fait il y a quelques années avec le concept de développement durable. Le grand défi, bien entendu, est d’encourager les entrepreneurs et organisations à s’inscrire dans cette mouvance sans pour autant galvauder le terme et l’extirper de tout son sens. On est tous familiers avec le concept de «socialwashing», et il s’agit d’un réel risque, contre lequel il faudra se doter d’outils permettant d’adéquatement évaluer l’impact social des projets et entreprises.

innovation sociale

PASCAL BEAUCHESNE

pascalbeauchesne-01

L’innovation sociale se rapprochera des hackerspaces et autres tiers lieux qui constituent les outils qui aideront la société à gérer certaines des ruptures actuelles et à venir. Et au-delà de leur singularité, ils constituent l’un des éléments d’un vaste écosystème des tiers-lieux qu’il va falloir faire émerger, acteurs de l’innovation sociale, pour en capter toute la richesse et contribuer plus activement à la création de la ville intelligente.  Ce sont ces nouveaux lieux de rencontre qui élargiront les intérêts communs autour de thèmes variés tels que le numérique, la  technologie, les sciences ou encore les arts… les nouveaux hangars d’une panoplie d’outils qui permettent des réalisations rapides et bon marché encore inimaginables il y a quelques années: imprimante 3D, découpeuse laser, fraiseuse numérique, les composantes telles Arduino ou Raspberry Pi (voir Smart Citizen) pour ne citer qu’eux.  Les perspectives d’avenir de l’innovation sociale en général laissent entrevoir des horizons intéressants : des liens se tisseront avec les milieux des énergies renouvelables, du développement durable, de la responsabilité sociale et de la production plus locale; le tout positionnant l’innovation sociale dans une logique au cœur de l’économie circulaire et où les notions de partage et de collaboration prennent tout leur sens.

Mon coup de cœur comme initiative « perspectives », ceux qui agissent et font : POC21, qui s’est tenu 80 jours avec COP21 : http://www.lemonde.fr/planete/visuel/2015/09/16/dans-les-yvelines-des-eco-hackeurs-au-service-du-climat_4759698_3244.html

ANGELIQUE MANNELA

Angelique Mannela

Pendant mon travail en Haiti l’année passé, j’ai eu l’opportunité de rencontrer les travailleurs humanitariens impliqués dans la reconstruction post-tremblement ainsi que les entrepreneurs assistants aux programmes comme Digital Jam Haiti. Comme je reflechis sur les événements de 2015 et regarde en avant vers 2016, je vois deux endroits où il y a la potentiel pour la technologie à alimenter l’innovation sociale.

La première est aider les entrepreneur à avoir beaucoup plus de succès. Je crois que la clé à la stimulation economique est entrepreneuriat et verser plus de fonds aux entrepreneurs. Les nouvelles technologies concentrées sur Fintech (la technologie finacière) explosent dans la scène de startup. À mon avis on peut bénéficier du fintech pour le bien social. Une des opportunités est la réduction du frottement dans les transactions financières, soit pour le paiement par cellulaire ou en ligne pour les entrepreneurs de les marchés emergents or pour le secours humanitarien.

Translokal est un tout nouveau startup de Haiti qui cherche à améliorer le transport interurbain par les réservations en linge et par cellulaire. La technologie qui facilite les paiement sur leur platforme poussera la croissance de leur entreprise. Tcho-tcho est un exemple de la solution qui rendre les paiement par cellulaire possible.

La Croix Rouge a récamment sortis une rapport suggérant que donner l’argent directement aux réfugés sera une façon plus efficace pour les aider que les donner de la nourriture, des vêtements ou des autres façons d’aide. Segovia est un exemple d’une compagnie qui construit la technologie afin d’améliorer l’efficacité de la distribution humanitarienne.

social innovation trends in 2016

André FORTIN

PhotoAndre-01

Deux thèmes autour de l’innovation sociale risquent d’être mis de l’avant en 2016. Il s’agit de la mise en récit (storytelling) et de l’impact social. Ces 2 thèmes vont se fusionner dans la mesure où le storytelling sera un des moyens privilégiés pour augmenter l’impact social des organisations. En effet, des efforts seront mis pour démontrer et expliciter comment l’innovation sociale se déploie et influence positivement les citoyens/usagers et les communautés. En racontant des histoires autour d’initiatives sociales innovantes ou par le biais de témoignages de citoyens/usagers décrivant l’impact qu’a eu ces initiatives dans leur vie, cela permettra au grand public et aux bailleurs de fonds de mieux comprendre et d’être interpelés par les organisations mettant de l’avant l’innovation sociale. Pour arriver à bien faire cela et toucher des cordes sensibles, les organisations voulant avoir davantage d’impact devront être en mesure de bien définir leur personnalité organisationnelle et développer des récits qui font appel à l’empathie. Ce travail de communication aura notamment comme objectif de faire ressortir leur contribution et leur pertinence dans la résolution de problématiques sociales complexes.

tendances innovation sociale a montreal en 2016

PASCAL GRENIER

pascal grenier

Les différents événements planétaires que nous avons vécus en 2015, nous laissent croire que le monde n’a jamais autant eu besoin de la mobilisation et de la collaboration de la société civile, des organisations et des gouvernements afin d’innover et de proposer de nouvelles solutions durables et transformatrices qui répondront aux besoins sociaux qui affectent nos collectivités.

Montréal et le Québec seront certainement en mesure d’incarner ces nécessaires innovations sociales alors que le milieu connait un engouement sans précédent et ce, particulièrement au sein de la jeune génération. 2016 devra permettre aux acteurs pluridisciplinaires de l’innovation sociale de se fédérer au sein d’une communauté inclusive partageant une vision commune de ses actions et de sa finalité.

Les nouvelles solutions aux inégalités sociales, à notre dépendance aux énergies fossiles, à la persévérance scolaire ou à la sécurité alimentaire que nous devrons mettre en œuvre seront possibles si nous parvenons à rompre avec le statu quo et surtout si nous sommes en mesure d’expérimenter, d’adopter un regard critique et réflexif sur nos actions et de prendre des risques. Pour cela, les différents paliers gouvernementaux devront reconnaître l’apport fondamental de l’innovation sociale en la valorisant et la soutenant au même titre que les innovations technologiques ou industrielles.

Je souhaite donc que 2016 soit une année durant laquelle la communauté de  l’innovation sociale  continuera à soulever les passions et le désir d’engagement, mais également une année durant laquelle nous verrons encore davantage de citoyens, d’artistes, d’entrepreneurs, de chercheurs, d’innovateurs, d’organisations et d’institutions s’engager sur la voie de la transformation sociale.

Staff

Les articles sous ce profil ont été rédigées par les membres de l’équipe Kongossa Technology. Nous parlons ici en général des sujets liées à la technologie et à l’innovation sociale. Vous pourrez croiser des membres de notre équipe soit à Yaoundé ou à Montréal.