Les femmes aussi peuvent valablement lancer des entreprises technologiques

La fin de semaine dernière avait lieu à la Maison Notman, la première édition féminine de ce célèbre événement international de démarrage d’entreprise technologique qu’est Startup Weekend. La thématique présentée était tournée vers les enjeux sociaux : Hacking for Humanity.

Mais pourquoi cibler ainsi les femmes?

Les Hackathons sont habituellement des événements où les programmeurs se rencontrent pour « coder » de manière intensive de nouvelles plateformes, concevoir des jeux, des sites web ou des applications téléphoniques. Se créent des équipes en vue de concrétiser un produit viable en 54h. La faune de ces activités est habituellement constituée tout au plus de 20% de femmes.

Ce ratio n’est pas vraiment surprenant si on considère qu’en 2014, seulement 13% des ingénieurs inscrits à l’Ordre des ingénieurs du Québec sont des femmes. Cependant, les femmes constituent aujourd’hui 17% des inscriptions de premier cycle en ingénierie. De plus, nous pouvons estimer qu’environ le tiers des entrepreneurs québécois sont des femmes, mais que le nombre de femmes en affaire augmente trois fois plus rapidement que le nombre d’hommes. C’est donc dire que les femmes prennent de plus en plus leur place dans ces domaines typiquement masculins! Lors de cette activité, 55% des participants étaient des femmes, un beau succès!

Et les causes sociales?

Les causes étaient diverses : le contact des proches lors de catastrophes naturelles, le soutien scolaire, l’indépendance alimentaire, la conciliation famille-travail, etc. Donner un sens aux projets à coder devient une tendance de plus en plus importante pour les acteurs technologiques, comme nous en avons discuté avec Heri Rakatomlalala le 29 septembre dernier lors de la semaine TI et Innovation Sociale.

Un tremplin pour jeunes entreprises?

C’est dans une ambiance chaleureuse et avec l’aide de multiples mentors de haut calibre, les participants ont travaillé sur leur offre et plan d’affaires, effectué des tests de validation du produit et des hypothèses par la clientèle, structuré leurs réalisations et constant en vue de présenter le tout au jury. No talk, all action. Quel défi de présenter tout ce travail en 5 minutes!

Startup weekend women

Sur les 8 équipes ayant mené leur projet à bien, les membres du jury ont choisi de récompenser les projets suivants :

1er Mori-Lab : circuit aquaponique de culture de légumes à la maison;

2e No-Spo : application permettant de limiter le gaspillage en rendant disponible la nourriture non désirée plutôt que de la jeter; http://www.no-spo.com/

3e : Popup Camp, Service de garde événementiel clé en main thématique. https://www.facebook.com/popupcamp

Avec l’aide de Fasken Martineau et Founder Fuel, ces trois projets pourront poursuivre leurs démarches et peut-être sauver le monde… à leur façon!

Staff

Les articles sous ce profil ont été rédigées par les membres de l’équipe Kongossa Technology. Nous parlons ici en général des sujets liées à la technologie et à l’innovation sociale. Vous pourrez croiser des membres de notre équipe soit à Yaoundé ou à Montréal.