Comment les entrepreneurs sociaux utilisent la technologie

Bonin Bough a déclaré déclaré à l’occasion d’une de ces conférences que la technologie a réellement explosé lorsque les fabricants ont conçu des produits simples qui ressemblent aux utilisateurs. Tout e monde peut le comprendre y compris moi qui suis un petit peu geek. En effet tout le monde a le souvenir d’avoir vu ces vidéos de bébés qui ne savent même pas prononcer une phrase mais qui savent lancer un iphone et chercher leur jeux ou regarder une vidéo. You tube est plein de vidéos de ce type en témoigne l’image ci-dessous

Alors si les bébés sont aussi touchés par les technologies, les réseaux sociaux, les téléphones intelligents ou les tablettes à combien plus forte raison des associations, des activistes, des organisations sans but lucratif? Mieux les OSBL ne devraient justement pas essayer de faire comme l’Unicef dont la page Facebook donnerait envie à toute entreprise qui souhaite avoir un engagement communautaire aussi fort?

Ce sont ces questions qui nous ont amenées à nous intéresser à l’usage des technologies par les OBNL.

Notre démarche

Nous avons pris un échantillon d’une trentaine d’OSBL du Québec. Nous les avons analysé selon deux principaux facteurs:

La qualité de leur site d’un point de vue référencement naturel. Ce critère nous a semblé important car les internautes trouvent des informations en passant par les moteurs de recherches comme Google, Yahoo ou BIng en général.

La présence sur les réseaux sociaux : Le canada fait partie des pays où l’on trouve le plus d’utilisateurs de réseaux sociaux par rapport à la population d’internautes. On estime que près de 40% des internautes au canada étaient soit sur facebook soit sur Twitter en 2010. De plus selon Comscore Facebook, twitter et Linkedin font partie des principaux réseaux sociaux utilisés au Québec. Ces données montrent que les OSBL pour réussir et maximiser l’impact de leurs actions doivent comprendre et utiliser les réseaux sociaux.

Notre échantillon

Cette enquête s’est concentrée sur une trentaine d’OBNL et OSBL réparties de la manière suivante :

  • Education : 32.4% des organisations analysées
  • Santé et éducation : 17.6% des organisations analysées
  • Finance et entrepreneuriat social : 20.6% des organisations analysées
  • Santé : 5.9% des organisations analysées
  • Finances et Microfinances : 5.9% des organisations analysées

Repartition-des-osbl

Les premiers résultats

La notoriété

Nous définissons la notoriété en ligne comme étant le nombre de sites différents qui parlent d’une des OBNL ou OSBL de notre échantillon. En effet on estime aujourd’hui que la majorité des internautes trouvent l’information en ligne en passant par des moteurs de recherche tel que Google ou Microsoft Bing.

Afin d’analyser la performance des sites de notre échantillon sur ces moteurs de recherche nous avons utilisé deux critères de référencement classique à savoir le nombre de sites différents qui parlent d’une de nos OBNL ou OSBL et le nombre de liens qui pointent vers ces sites. Ainsi les sites suivants sont assez populaires dans notre échantillon :

  • www.fondaction.com
  • www.caissesolidaire.coop
  • www.ctreq.qc.ca

Performances sur Twitter

Twitter est le second média social au Canada. C’est un média interactif et rapide qui a fait ses preuves en situation de crises et d’urgence. Ce n’est sûrement pas le 1er réseau social à recommander à une OSBL mais twitter peut s’avérer utile notamment pour passer des informations aux journalistes, bloggers et influenceurs.

Le réseau québécois d’action pour la santé des femmes http://rqasf.qc.ca est l’organisation qui reçoit le plus de mentions sur Twitter. Bien que le nombre d’abonnés à son compte ne soit pas énorme, on souligne ici que notre indicateur est le nombre de fois où le site aura été cité sur Twitter via un lien.

A ce stade difficile d’expliquer les raisons de ce succès. Cependant on s’aperçoit que RQASF a reçu le soutien d’une personnalité du numérique à savoir Michelle Blanc, comme l’illustre l’image ci-dessous.

Tweets-images-1024x766

Performances sur Facebook

Sur Facebook le centre St-Pierre http://www.centrestpierre.org/ est l’organisation dont le contenu est le plus partagé. La diversification des contenus partagés, la volonté d’impliquer la communauté, le caractère très ouvert et varié des activités du centre doivent forcément contribuer à ce succès. Toutefois on doit dire que le potentiel de croissance du nombre de fans du centre reste très importante et nous donnerons quelques pistes d’optimisation dans un prochain article.

Tweets-1024x766

Premières conclusions

Notre enquête est très riche en informations et enseignements. Le premier enseignement est que quasiment tous les sites des OSBL et OBNL de notre échantillon sont sur les réseaux sociaux. L’analyse de leurs performances statistiques montre que certaines organisations performent mieux que d’autres.

On s’est très vite aperçu en collectant ces données de la nécessité de renforcer l’expertise digitale et numérique des OSBL pour leur permettre de maximiser l’impact de leur message. Quelques informations que mon équipe et moi même avons collecté nous ont laissé croire que ces organisations en général sont pour la plupart du temps constitués de Bénévoles et malheureusement n’ont pas les budgets ni les ressources nécessaires pour profiter au maximum du potentiel des réseaux sociaux ou des moteurs de recherche.

Dans les prochains articles sur ce sujet, nous allons proposer des solutions pour aider les OSBL à tirer profit des outils existants.

Franck NLEMBA

Staff

Les articles sous ce profil ont été rédigées par les membres de l’équipe Kongossa Technology. Nous parlons ici en général des sujets liées à la technologie et à l’innovation sociale. Vous pourrez croiser des membres de notre équipe soit à Yaoundé ou à Montréal.